viernes, 11 de julio de 2014

Pronunciamiento del PCF por la libertad de Gregorio Santos

Nota:

Hemos recibido el siguiente pronunciamiento del PCF sobre la detención de Gregorio Santos Guerrero, presidente de la región de Cajamarca. Cumplimos con publicarlo.

Comité de Redacción.


Pérou :

Le PCF condamne l'arrestation de Gregorio Santos Guerrero

Le Parti communiste français exprime sa plus profonde préoccupation après la détention pour 14 mois de Gregorio Santos Guerrero, président de la région de Cajamarca. Cette décision de justice a lieu dans le cadre des élections régionales qui auront lieu le 5 octobre prochain. Elle a lieu aussi alors que les communautés paysannes et indigènes de cette région se battent depuis des longues années contre les projets des transnationales d'exploitation minière qui mettrait en danger les principales sources d'eau de cette région agricole.

L'engagement de longue date de Gregorio Santos Guerrero dans la résistance à la surexploitation des ressources minières et les victoires obtenues face aux transnationales en sont pas, non plus, sans rapport avec son arrestation. De toute évidence, le président de la région de Cajamarca est victime d'un procès motivé par des raisons politiques et par les intérêts des transnationales.

Le président péruvien OllantaHumala se trouve en ce moment à Paris et sera reçu par le président François Hollande et par les responsables du MEDEF.

La France ne peut pas se limiter à voir dans ce pays une cible de plus pour les investissements de ses transnationales. Il serait inacceptable que les graves violations des Droits de l'Homme qui ont lieu au Pérou, soient ignorées.

Le Parti communiste français condamne toute tentative de mise à l'écarte de Gregorio Santos Guerrero, candidat des forces de gauche de Cajamarca à la présidence régionale et affirme son soutient avec les communautés en lutte pour leur droit à vivre dans un environnement


Paris, le 30 juin 2014

No hay comentarios:

Publicar un comentario

CREACIÓN HEROICA